Y aura-t-il une pénurie de vin rosé cet été ?

Y en aura t il pour tout le monde ?

Le Parisien - 20 mai 2018

Le rosé, spécialité française s’il en est, a connu une petite récolte en 2017, alors que la demande est toujours plus élevée. Y aura-t-il une pénurie cet été ?

Vin de soif, vin des beaux jours mais aussi breuvage de fête et de plaisir qui tutoie parfois les grandes tables étoilées, le rosé a une place de choix sur la table des Français mais aussi sur celles des Américains, des Anglais et des Allemands. Un invité qui pourrait se faire prier cet été…

Selon Les Echos, le millésime 2017,« ne suffira pas à étancher toutes les soifs », alors que la demande, elle, a augmenté de 31 % en quinze ans. En Provence, deuxième région productrice de rosé après le Languedoc, la récolte a baissé de 12 % l’an dernier, soit 20 millions de bouteilles en moins.

Premier producteur mondial de rosé, premier exportateur, la France est aussi le premier consommateur… avec 20 bouteilles en moyenne par an et par personne. Les amateurs ont du souci à se faire pour la fin de l’été.

Les Français consomment en moyenne 20 bouteilles par personne et par an. (Illustration). AFP/STEPHANE DANNA.