Vannes crée sa régie de maraîchage et c’est bio

 

Si vous partagez les valeurs du mouvement Ter Avenue pour « bien manger » et « soutenir les meilleurs producteurs »

engagez-vous et participez gratuitement en vous inscrivant sur le site en cliquant ICI

 

Territoires engagés et responsables : l'exemple de la ville de VANNES

OUEST FRANCE FR - Article de Patrick CROGUENNEC du 2 avril 2019

La Ville de Vannes crée sa régie de maraîchage et c'est bio

Elle alimentera les crèches vannetaises. Le maraîcher, futur salarié du service espaces verts, a été choisi ce lundi 1er avril 2019.

Fraises, tomates, courgettes… seront produits dans un espace communal d’un hectare au Pérenno.

« C’est le lancement effectif du maraîchage bio », s’est félicité le maire de Vannes, David Robo. Ce lundi 1er avril 2019, lors du conseil municipal, les élus ont décidé d’adhérer au Groupement des agriculteurs biologiques du Morbihan (Gab 56). En effet, depuis plusieurs années, la Ville développe une politique en matière de qualité de l’alimentation dans les établissements scolaires : recrutement d’une diététicienne, cuisine municipale gérée en régie, utilisation de produits issus de filières biologiques et labellisées, développement des circuits courts.

Vannes va aller encore plus loin désormais, en proposant la mise en place d’une régie municipale de production maraîchère bio. Et se targue d’être la première ville en Bretagne à le faire. Ainsi, dès le deuxième semestre 2019, les crèches municipales commenceront à être approvisionnées en fruits et légumes de saison, produits sur le site du Pérenno.

Et, ce n’est pas un poisson d’avril, c’est également ce lundi 1er avril 2019 que le nom du futur maraîcher a été retenu. Il s’agit d’un agriculteur d’expérience puisqu’il « a été à son compte durant 25 ans », a souligné le maire. Âgé de 52 ans, habitant Plouhinec, il intègre dès ce mois le service Espaces verts et deviendra, par là même, agent de la ville. Il devra exploiter un terrain d’un hectare situé à proximité des locaux du service espaces verts au Pérenno qui mettra à disposition des serres, son outillage…

Dès ce mois également, le travail du sol et les semis d’engrais verts pour améliorer la structure, la texture et la vie biologie du sol seront réalisés.


Fraises, tomates, potimarrons…

La première récolte est attendue au second semestre de cette année, l’activité devant progressivement être développée et étendue pour atteindre sa pleine capacité en 2021 et permettre l’obtention du label Agriculture biologique.

Aujourd’hui, via le service de restauration scolaire en régie municipale, ce sont près de 60 % de produits bio et labellisés en provenance de fournisseurs locaux (96 %) qui sont utilisés.

Le projet vise à intégrer des fruits et légumes bios dans les 340 repas préparés tous les jours par le restaurant municipal pour les crèches, soit 170 déjeuners et 170 goûters.

En 2019, les fruits produits seront principalement des fraises et pour les légumes, rhubarbe et courges (courgettes, butternuts, courges spaghettis, potimarrons…). En 2020, s’y rajouteront des cassis, framboises, groseilles, mûres et myrtilles, et des batavias, bettes, concombre, radis, tomates, tomates cerises, petits pois… Les surplus de production prendront la direction de l’Épicerie solidaire de Vannes.

À noter que la Ville utilisera, en complément des autres plantations et semences, également des variétés de graines produites par Pascal Poot, producteur réputé dans l’Hérault, dont les semences de tomates et courgettes anciennes sont sélectionnées pour leur qualité nutritionnelle, qualité gustative, résistance aux maladies. Avec une particularité : elles ne doivent être arrosées que lors de la plantation. Qui plus est, elles produisent 10 à 20 fois plus de vitamines que des variétés classiques.