Vacances utiles : découverte du woofing à la ferme

Si vous partagez les valeurs du mouvement Ter Avenue pour « Bien manger » et « soutenir les meilleurs producteurs »

engagez-vous et participez gratuitement en vous inscrivant sur le site en cliquant ICI.

Manifestez aussi votre soutien sur Facebook. Nous avons besoin de vous pour continuer à « Cultiver la mémoire du goût »

 

En France, il est possible d'alterner vacances et travail dans des fermes agricoles avec le woofing.

FRANCE 2 - FRANCE TELEVISION - Publié le 09/08/2018

Traire les vaches, nourrir les bêtes ou cueillir des légumes tout en découvrant un métier... En France, il est possible d'alterner vacances et travail dans des fermes agricoles avec le woofing.

À Baigts-de Béarn (Pyrénées-Atlantiques), l'heure où la brume recouvre encore la campagne béarnaise, les brebis profitent de la douceur matinale et des petites mains sont déjà à l'oeuvre, dans la serre à légumes. Deux vacanciers n'ont pas fait la grasse matinée. Ces novices sont membres du réseau woofing : du tourisme alternatif pour découvrir le quotidien des fermes. Ils suivent attentivement les conseils du professionnel. En échange du gîte et du couvert, Raphaëlle Vincent participe aux activités du propriétaire de l'exploitation. Adepte de l'agriculture biologique, cette éducatrice de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a voulu découvrir les techniques de production à la ferme. Cette citadine n'a pas l'habitude de ce monde rural comme ici, aux pieds des Pyrénées, où la ferme médicinale s'étend sur plus de sept hectares. Une grande variété de plantes à usage thérapeutique y est cultivée.

1 700 fermes adhérentes en France

Mais dans ces cultures, tout est bio. Une obligation pour adhérer au woofing. Une méthode 100% naturelle qui a éveillé la curiosité de Rémi Lhuillier. Ce pâtissier parisien souhaite se reconvertir dans l'agriculture biologique. En s'installant deux semaines dans la région, il altère aide à la ferme et moments de détente. En accueillant des volontaires, le paysan basque Fabien Gordon profite et échange avec les autres. Pour conclure la journée, les pensionnaires enchaînent deux heures de cueillettes. La dernière tâche du jour sera la coupe de la menthe. À la fin de la semaine, les deux vacanciers retourneront chez eux la main verte. Lors de leurs prochains congés, ils pourront renouveler l'expérience dans l'une des 1 700 fermes adhérentes en France.

Pour voir la vidéo cliquez ICI