Un parc d’attraction alimentaire

Quand les italiens décident de mettre les petits plats  dans les grands....

Article LESECHOS.FR d'OLIVIER TOSSERI le 09/09

Eataly s’apprête à ouvrir un parc d’attraction alimentaire

Le projet de 130 millions ouvrira le 15 novembre. Le complexe veut accueillir 6 millions de visiteurs annuels.

Un véritable Disneyland alimentaire, dont l'entrée sera gratuite, ouvrira ses portes le 15 novembre prochain près de Bologne. Fico Eataly World est le nouveau projet innovant de la chaîne alimentaire au succès mondial Eataly qui exploite une trentaine de magasins dont un à Tokyo, Istanbul et New York. Une unité de ce supermarché spécialisé dans les produits alimentaires italiens plutôt haut de gamme, où l'on peut aussi déguster, ouvrira à Paris l'an prochain. Ce sont les Galeries Lafayette qui ont pris la master franchise pour la France.

L'oenogastronomie italienne

Eataly creuse le sillon des produits artisanaux et des racines traditionnelles de l'industrie agroalimentaire transalpine puisque Fico est en effet l'acronyme de Fabbrica Italiana Contadina, soit la fabrique artisanale italienne. Le projet a été lancé il y a cinq ans et a nécessité un investissement d'environ 130 millions d'euros.

Oscar Farinetti, le fondateur d'Eataly, espère accueillir environ 6 millions de visiteurs d'ici à deux ans. « Le projet est simple, avait-il déclaré en le présentant, c'est de créer le plus grand lieu au monde où célébrer la biodiversité agroalimentaire et oenogastronomique italienne. Avec Eataly nous avons apporté l'Italie sur la table des étrangers, avec Fico nous voulons que les étrangers viennent toucher et goûter directement notre terre et ses fruits. Le tout en conjuguant plaisir, éthique et divertissement. »

Des ateliers, des champs, des étables.

Ils ne manqueront pas. Sur une surface de 100.000 m2 le parc proposera aux visiteurs 40 ateliers produisant sur place de la charcuterie, du vin, des bières, des pâtes ou encore des pâtisseries, le tout accompagné d'animations pédagogiques. Des salles de conférences et des bâtiments pour organiser des événements culturels ont également été installés sur 4.000 m2. Les visiteurs pourront enfin se rendre sur 2 hectares de champs et de fermes pour observer à la fois 200 animaux ainsi que 2.000 produits de culture (des agrumes aux céréales en passant par les arbres fruitiers). Découvrir la gastronomie et la biodiversité italiennes en s'amusant ne signifie pas que les fondateurs de Fico ne prennent pas très au sérieux ses retombées économiques.

Eataly en association avec la société coopérative de la grande distribution Coop va gérer le marché ouvert de 9.000 m2 situé au coeur du parc. 40 restaurants italiens, kiosques de « street food », d'artisanat (boulangeries, charcuteries...) et bars y offriront leurs services. Fico permettra la création d'environ 3.000 emplois dont 700 directs. 2.000 entreprises seront impliquées en plus de la quarantaine de marques directement présentes au sein du parc. Les 2 millions de visiteurs/clients étrangers et les 4 millions d'Italiens attendus lorsqu'il sera à plein régime devraient générer un chiffre d'affaires annuel estimé à 80 millions d'euros.

Capitaliser sur le succès de l'Expo universelle de Milan

De quoi pérenniser le succès de l'Exposition universelle de Milan en 2015 dont le thème était justement l'alimentation. Elle avait représenté une année faste pour l'industrie agroalimentaire italienne. Elle avait enregistré des records historiques avec une valeur de 135 milliards d'euros et des exportations s'élevant à 36,8 milliards d'euros, ces dernières bondissant de 79 % en dix ans. Le ministre de l'Agriculture s'est fixé l'objectif de 50 milliards d'euros en 2020 et Fico devrait l'aider à l'atteindre.