Un chocolat pour les 130 ans de la Confiserie thermale

Et voici le 2ème fabriquant français de papillotes aux pâtes de fruits ! Une longue et belle histoire de la confiserie thermale.

LA MONTAGNE ENTREPRENDRE - PUBLIE LE 17/12/2017

Pour fêter ses 130 ans, la Confiserie thermale de Cusset a créé un chocolat.

Le 130,  composé d'une ganache à la fève de Cuba, démontre le savoir-faire de cette entreprise de Cusset.

La Confiserie thermale emploie quatorze personnes pour produire une centaine de références de douceurs sucrées.

Parmi ces bonbons, le sucre d’orge y est fabriqué depuis le début, en 1887, selon Jean­-Michel Cortes, codirigeant depuis 22 ans avec Bernadette Lavielle.

Aujourd’hui, c’est la pâte de fruits qui représente le plus gros volume avec 400 tonnes par an.

 

« Nous sommes le deuxième fabricant français de papillotes à la pâte de fruits », souligne le patron de cette société dont le chiffre d’affaires est de 1,5 million d’euros.

Les autres bonbons pè­sent 200 tonnes par an. Et les chocolats, dont c'est le grand boum des ventes, c’est 2 à 3 trois tonnes, vendues en très grande partie dans le magasin d’usine.

« Nous avons des recettes qui ont 80 ans, indique Bernadette Lavielle. Christiane Bernard, ancienne dirigeante, nous a donnés, dans une caisse en bois, des recettes écrites, car les confiseurs les gardaient précieusement. »

La Confiserie thermale a été créée par Marc Simonet en 1887 avec le rachat d’une confiserie à Cusset et à Vichy. En 1937, Marcel Chervet (père de Christiane Bernard), représentant de commerce, s’est associé avec les frères André et Henri Simonet, M. Berger pour les sels des pastilles, et M. Colas pour la création de l’usine du 53, route de Paris, à l’emplacement actuel. Au décès de Marcel Chervet, en 1955, c’est son épouse qui reprend la confiserie, épaulée par le comptable Raymond Dubois. En 1963, Christiane Bernard et son mari ont repris la direction de l’entreprise.