Pourquoi faut-il manger des fibres ?

TerAvenue s'intéresse aussi à votre santé! Combiner les aliments pour une bonne santé et assembler des bons produits pour le plaisir de "bien manger" c'est toute une éducation qui devient parfois un art...

LE FIGARO SANTE Par  Christine Baudry - Publié le 04/11/2017

Les fibres contenues dans les fruits, les légumes et les céréales facilitent le transit intestinal et participent au contrôle de la glycémie et du cholestérol.

S’il est conseillé de manger cinq fruits et légumes par jour, c’est pour leurs vitamines, leurs minéraux, mais aussi pour leurs fibres. Les bienfaits de ces dernières sont attestés dans la prévention de l’obésité, du diabète, du cholestérol et des pathologies induites, mais aussi dans la prévention du cancer du côlon. Et pourtant, nous nous contentons de 15 à 20 grammes de fibres par jour, presque deux fois moins qu’au début du siècle, le pain et les végétaux ayant reculé au profit des viandes, graisses et sucres… Les végétaux pourvoyeurs de fibres ne manquent pourtant pas: crudités, céréales, riz, fruits et légumes. Ils nous offrent deux types de fibres.

Fibres solubles ou insolubles

Tout d’abord, les fibres solubles (pectine, gomme et mucilage), dont la dégradation produit une sorte de gel absorbant l’eau. Elles facilitent le glissement des déchets dans l’intestin et participent par ailleurs au contrôle de la glycémie et du cholestérol en emprisonnant sucres et graisses. On les trouve dans les pommes, les poires, les pêches et les baies… mais aussi dans les légumes charnus et, pour les céréales, dans l’avoine ou l’orge.

Les fibres contenues dans les fruits, les légumes et les céréales facilitent le transit intestinal et participent au contrôle de la glycémie et du cholestérol.

S’il est conseillé de manger cinq fruits et légumes par jour, c’est pour leurs vitamines, leurs minéraux, mais aussi pour leurs fibres. Les bienfaits de ces dernières sont attestés dans la prévention de l’obésité, du diabète, du cholestérol et des pathologies induites, mais aussi dans la prévention du cancer du côlon. Et pourtant, nous nous contentons de 15 à 20 grammes de fibres par jour, presque deux fois moins qu’au début du siècle, le pain et les végétaux ayant reculé au profit des viandes, graisses et sucres… Les végétaux pourvoyeurs de fibres ne manquent pourtant pas: crudités, céréales, riz, fruits et légumes. Ils nous offrent deux types de fibres.

Fibres solubles ou insolubles

Tout d’abord, les fibres solubles (pectine, gomme et mucilage), dont la dégradation produit une sorte de gel absorbant l’eau. Elles facilitent le glissement des déchets dans l’intestin et participent par ailleurs au contrôle de la glycémie et du cholestérol en emprisonnant sucres et graisses. On les trouve dans les pommes, les poires, les pêches et les baies… mais aussi dans les légumes charnus et, pour les céréales, dans l’avoine ou l’orge.