Les plats traditionnels de Breizh

A l’époque, la Bretagne n’était pas connue pour être une région dotée d’une haute gastronomie. Pourtant, cela évolue lors de l’apparition de l’activité touristique et le développement des transports au XIX°S. Les produits bretons se font connaître et certaines spécialités commencent à se répandre. Nos légendaires crêpes bretonnes en sont la preuve. Afin de mettre cette histoire en avant et continuer à vous présenter le meilleur de nos régions, voici quelques spécialités bretonnes pour raviver vos papilles.

Recettes traditionnelles 

Le Kouin Amann 

Une sorte de pâtisserie Boulangère venant de Douarnenez. Comme son nom l’indique il s’agit d’un gâteau au beurre.  

Sa création date des années 1860, une époque où la farine était peu présente mais où le beurre était en abondance. Un boulanger a donc créé une pâte avec des proportions adaptées à ces conditions et cela aurait donné une pâte non réussie. Après la cuisson de cette dernière, un goût savoureux fut au rendez-vous malgré un aspect consistant et compact.

Son histoire est d’avoir été une pâtisserie ratée ayant eu un grand succès. (comme les bêtises de Cambrai)

Le Gâteau breton

Une histoire venant de l’époque de Napoléon III lors du second empire. Cette gourmandise est née dans un concours de pâtisserie et s’appelait le « gâteau lorientais ». Cette recette fut rebaptisée « gâteau breton » et devint connue dans d’autres régions.

Il se déguste accompagné d’un cidre ou d’un champagne et peut se manger nature ou aux framboises ou aux pruneaux.

Les crêpes bretonnes 

Avant celles-ci se nommaient les « galettes » à cause de leur aspect plus épais. Les crêpes sont apparues en bretagne au XIII°S lorsque le sarrasin fut rapporté des croisades. Elles étaient d’abord concoctées à base de ces graines pour ensuite être composée de farine blanche de froment. Ce qui donne les crêpes que nous avons l’habitude de manger.

La tradition voulait de les couper en lamelle pour les manger avec un bouillon ou une soupe. Elles ont ensuite été garnies avec toute sorte d’aliments (sardine, fromage, œufs…)

Le far breton

Le far breton se connait sous une forme de flan aux pruneaux. Mais à l’époque, ce dernier ne se présentait pas de cette façon mais en bouillie composée de blé en guise d’accompagnement. Il avait pour vertus d’être riche et nutritif.

Ce n’est qu’au XIX°S que le far breton est devenu le dessert sucré que nous connaissons. Il se mangeait nature puis une variante aux pruneaux a fait son apparition.

Boissons régionales

Attention l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

Le cidre breton 

La pomme étant le fruit emblématique de la bretagne, le cidre breton est considéré comme la boisson du terroir par excellence.

Il en existe 3 types :

  • Le cidre doux : constitué de peu d’alcool.
  • Le cidre fermier : préparé avec des pommes de la ferme
  • Le cidre bouché : conditionné dans des bouteilles champenoises fermées avec un bouchon en liège et un muselet.

Et la tradition est de le boire dans une bolée en terre cuite.

La bière bretonne 

En bretagne on y trouve de nombreuses micro-brasseries produisant leurs propres bières artisanales de qualité avec un goût fort en caractère.

Les plus connues : Coreff, Britt ou Lancelot.

Après le XVII°S, les bretons produisaient des bières de haute fermentation. Ce n’est qu’en 1985 que les premières brasseries à basse fermentation sont apparues. Puis, elles se sont multipliées au cours du temps.

Aujourd’hui la bière de bretagne s’engage à être locale au maximum en utilisant des matières premières de la région.

Le chouchen

La boisson de nos ancêtres celtes ! Elle est également la boisson la plus vieille du monde. Elle est issue de la fermentation de fruits (généralement du moût de pomme) et de miel. On peut donc comparer le chouchen à l’hydromel, qui lui est issu de la fermentation eau/miel.

 

Pour découvrir ces spécialités ou d’autres produits bretons, rendez-vous sur notre annuaire.