La distillerie Denoix à Brive, une saga familiale qui dure depuis quatre générations

La distillerie, qui va célébrer ses 180 ans en 2019 !

LA MONTAGNE ENTREPRENDRE - Article du 28/05/2018 - Par Virginie Fillâtre - Photos : Stéphanie Parra

 
Depuis quatre générations, la distillerie Denoix préserve un savoir-faire traditionnel et un patrimoine du goût. Une saga familiale qui ne demande qu’à perdurer.

C’est une belle maison?; c’est une belle histoire. Qui diffuse les mêmes odeurs, les mêmes saveurs, depuis quatre générations, sous un même patronyme : Denoix. Une saga familiale qui a débuté avec Louis, l’arrière-grand-père. « Quand il est arrivé à Brive, il s’est associé avec Monsieur Lacoste. Qui, un jour, est parti », raconte Sylvie. Depuis le décès de son père Bernard, elle perpétue, avec son mari Laurent Vieillefosse, la tradition familiale.

Une succession qui a sonné comme une évidence « par le nom que je portais, et parce que je savais que mon père aurait aimé que je travaille avec mon mari, alors dans l’entreprise depuis trois ans. Ce n’était pourtant pas du tout ma vocation au départ. J’étais infirmière depuis dix ans?! »

« En France, nous sommes les seuls à travailler comme cela, comme autrefois »

SYLVIE DENOIX

En 1990, Sylvie intègre donc la distillerie, pour que l’histoire ne s’arrête pas. « Au début, on nous a dit que, comme nous étions jeunes, nous n’allions pas travailler comme au XIXe siècle. Que ces méthodes étaient archaïques, dépassées. Il faut dire qu’à cette époque-là, l’artisanat n’était pas du tout à la mode. »

Un savoir-faire unique

ais Sylvie, son mari et toute l’équipe s’attachent à conserver cet esprit de famille et les traditions. Car Sylvie n’a jamais oublié les propos visionnaires de son père : « Il disait que l’artisanat allait prendre de la valeur et qu’il fallait résister?; que face à l’industrialisation et la standardisation, nous proposerions quelque chose d’unique, qui deviendrait précieux, car rare. Il avait raison, c’est exactement ce qu’il se passe. En France, nous sommes les seuls à travailler comme cela, comme autrefois. »

 

« Depuis des générations, des familles nous suivent. Des enfants, qui venaient avec leurs parents, viennent maintenant avec leurs enfants, voire leurs petits-enfants. Il existe un vrai un lien affectif avec tous ces gens-là »

SYLVIE DENOIX

Une histoire d’amour, de passion et de famille que Sylvie a toujours voulu voir perdurer. Un vœu qui va être exaucé grâce à Marie, sa fille aînée, et Paul, son gendre, qui a décidé de quitter la finance pour rejoindre l’entreprise. « C’est une décision qui vient d’eux. Ils voyaient bien qu’on commençait à parler de succession, car ça se prépare. On ne part pas du jour au lendemain d’une entreprise comme celle-là. Il y a tout un savoir-faire à transmettre et nous sommes tellement atypiques que ça ne facilite pas les choses. »

180 ans en 2019

La distillerie, qui va célébrer ses 180 ans en 2019, a donc encore de beaux jours devant elle. « Des entreprises familiales, il n’y en a plus beaucoup. Elles disparaissent les unes derrière les autres ou sont rachetées par des groupes. Nous sommes la plus ancienne de Brive. Depuis des générations, des familles nous suivent. Des enfants, qui venaient avec leurs parents, viennent maintenant avec leurs enfants, voire leurs petits-enfants. Il existe un vrai un lien affectif avec tous ces gens-là. Nous faisons partie de leur histoire, je trouve cela très touchant. Je pense que mes ancêtres sont heureux. » 

Virginie Fillâtre
Photos : Stéphanie Parra