La cuisine alsacienne, isch güet* !

* Isch güet = C'est bon

 

Colmar, Eguisheim, Haguenau, Kaysersberg, Mulhouse, Munster, Riquewihr, Strasbourg … Tant de villes alsaciennes connues pour leur marché de noël. Mais cette région peut aussi compter un grand nombre de spécialités régionales. La plupart sont dotées d’une histoire traditionnelle, que nous allons recenser ici.


Le Baeckeoffe

Le Baeckeoffe ou le « bäckaofa », un nom racontant l’histoire de ce plat. Ce terme qui signifie « four du boulanger » est un indicateur de sa tradition. En effet, ce plat est composé de 3 types de viande (porc, bœuf et veau) et de légumes. Il était jadis préparé le samedi et amené le dimanche matin, chez le boulanger. Il faut compter 24h pour préparer ce plat typique.C’est le temps nécessaire pour laisser mariner les ingrédients dans du vin blanc.  La cuisson se fait, ensuite, dans le four du boulanger pendant la messe qui durait à l’époque presque 3 heures. 

 

La flammekueche

Un plat traditionnel, simple à réaliser et très gourmand !

Son expression signifie « cuite à la flamme » et les alsaciens aiment l’appeler « la tarte flambée ». Ce plat est proche de la pizza et se compose d’une pate recouverte d’un mélange de crème et fromage blanc, d’oignons et de lardons. On la préparait une à deux fois par mois lorsque les fermières allaient chercher leur pain. Une fois les miches faites, ils se servaient des restes pour les recouvrir de fromage blanc, d’oignons et de lardons pour ensuite faire cuire le tout dans le fou au feu de bois. Cette habitude leur servait ensuite d’occasion pour faire une petite fête et se réunir autour de cette spécialité.  

Le kougelhopt

Cette brioche alsacienne se déguste généralement en dessert et se compose de noix, amandes et raisins secs. On peut aussi en trouver aux lardons à l’apéritif ou en plat. A l’époque, ce gâteau était préparé pour les grandes occasions (mariages, baptêmes, noël …).

Deux légendes sont à l’origine de cette spécialité. Certains disent que ce gâteau est une imitation d’un chapeau médiéval et d’autres racontent qu’elle provient de nos Rois Mages. Selon les dires, lors de leur traversée de l’Alsace, ils préparaient ce gâteau pour remercier leurs hôtes. La forme serait une reproduction de leurs turbans.

Mannelé ou mannalas

Deux noms différents selon l’endroit d’Alsace où nous nous trouvons et qui signifie « petit bonhomme ». Cette spécialité vient de la Saint Nicolas. Il s’agit d’une sorte de pain au lait en forme de petit bonhomme. Cela vient d’une légende qui raconte l’histoire de trois enfants sauvés par St Nicolas. Celui-ci les aurait ressuscités après s’être fait tuer et découper par un boucher. La forme de ces gourmandises est une représentation de ces enfants.

Les Bredeles ou Bredalas

Nous ne savons pas exactement l’histoire de ces biscuits à part le fait qu’ils sont réalisés pendant la période de Noël. Les alsaciens les confectionnent avec des emportes pièces. Ils existent sous différentes formes avec des goûts différents.

Alors laquelle de ces spécialités alsaciennes préférez-vous ?

Pour retrouver des produits régionaux rendez-vous sur notre annuaire !