Italie : les jeunes se tournent vers l'agriculture

Un phénomène nouveau en Italie, le retour massif des jeunes dans l'agriculture!

FRANCE INFO - 20H - 15/01/2018

Voir la vidéo en cliquant ICI

En Italie, de plus en plus de jeunes s'installent à la ferme. La plupart ont fait des études supérieures et ne sont pas de doux rêveurs.

Dans les campagnes italiennes, c'est un phénomène récent, mais qui s'accentue : les jeunes redécouvrent le secteur de l'agriculture. Ils sont souvent citadins et surdiplômés. Du nord au sud de la Péninsule, ils sont 50 000 de moins de 35 ans à avoir fait le choix du retour à la terre. Dominico, 30 ans, est agriculteur depuis trois ans. Il a repris une exploitation laissée à l'abandon. "Je suis revenu à la terre parce que c'est l'avenir. Il y a nos origines, nos racines, notre terroir". Une vie de paysan, à mille lieues de Naples. Pour s'installer, il a bénéficié d'aides de la commune et du gouvernement. "Je remplis une mission, je contribue à garder cette terre vivante". À la ferme, Dominico, travaille avec sa compagne, salariée dans une compagnie aérienne à Berlin (Allemagne). Diplômée en langue, elle a été licenciée de son premier emploi et s'est alors formée à la technique de la soie. "On a une vie authentique et digne", explique-t-elle.

1 entreprise agricole sur 10 dirigée par un jeune

Au cours des deux dernières années, le nombre de jeunes à retourner à la campagne a augmenté de 35%. Aujourd'hui, près d'une entreprise agricole sur dix est dirigée par un jeune de moins de 35 ans. C'est le cas de Stephano, 29 ans, qui est fier de son moulin ultramoderne. Avec ses diplômes, il se destinait à la Silicon Valley mais il a préféré se lancer un défi : réussir chez lui. Les méthodes sont traditionnelles, mais l'ambiance est celle d'une start-up. Pour ses salariés, c'est une opportunité unique. "Comme beaucoup de jeunes, je ne trouvais pas de travail, mais grâce à Stefano, je suis heureux de pouvoir vivre dans mon village". Grâce à eux, l'Italie est devenue le pays d'Europe qui emploie le plus de jeunes dans le secteur de l'agriculture.