Ducasse perd la tour Eiffel, gagnée par Anton et Marx

La guerre des étoiles au sommet !

Le Point - PAR THIBAUT DANANCHER - Publié le 06/07/2018 | Le Point.fr

Les deux grands chefs décrochent la concession de la restauration de la Dame de fer pour 10 ans à partir de 2019. Frédéric Anton s'occupera du Jules Verne.

Ce fut une formidable guerre des étoiles entre, d'un côté, Alain Ducasse concourant pour Elior, et de l'autre un ticket Frédéric Anton-Thierry Marx représentant la Sodexo. Une bataille de haute voltige entamée en novembre 2017 pour la future gestion des services de la restauration publique de la tour Eiffel. Selon nos informations, les challengers Frédéric Anton, chef 3 étoiles du Pré Catelan à Paris, et Thierry Marx, chef 2 étoiles du Sur Mesure au Mandarin Oriental à Paris, ont délogé de la Dame de fer le champion en titre Alain Ducasse, toque à la constellation d'étoiles sur la planète, qui régnait ici depuis 2008.

L'appel d'offres lancé par la mairie de Paris et la Société d'exploitation de la tour Eiffel (SETE) portait sur la concession pour les dix prochaines années du Jules Verne, restaurant actuellement 1 étoile situé au deuxième étage, de la brasserie le 58 Tour Eiffel installée au premier étage, de différents points de vente à emporter et de la partie traiteur relative aux réceptions et autres événements ponctuels organisés au sein du salon Gustave-Eiffel. Sans oublier le restaurant d'entreprise de la SETE qui compte près de 350 salariés. Une manne dont le chiffre d'affaires a atteint 39,9 millions d'euros en 2016, d'après le rapport d'activités publié par la SETE. Bénéfice net estimé par année : 5 millions d'euros. Vertigineux ! La Sodexo, qui avait misé sur le duo Frédéric Anton-Thierry Marx, est donc ressortie vainqueur du duel des géants de la restauration collective l'opposant à Elior, qui avait parié sur Alain Ducasse. Un résultat qui promet d'agiter le Landerneau culinaire en cette fin de semaine.

Anton et Marx débarqueront en 2019

Pour la répartition des rôles, tout avait été déjà ficelé avant. Frédéric Anton veillera sur les destinées du Jules Verne. Le garçon de 52 ans qui a vu le jour à Nancy en Meurthe-et-Moselle a notamment été biberonné par Gérard Boyer aux Crayères à Reims avant de devenir le chef de cuisine de Joël Robuchon au Jamin, puis au 59 Poincaré à Paris. Voilà 21 ans que ce Meilleur Ouvrier de France 2000 est à la tête de la table gastronomique du Pré Catelan, propriété du traiteur Lenôtre rachetée en 2011 par Sodexo. Un bijou niché en plein bois de Boulogne sur lequel l'ancien membre du jury de Masterchef sur TF1 fait scintiller 3 étoiles depuis 2007. Frédéric Anton, qui a fait le choix de se dédoubler au Jules Verne, aura à coup sûr à cœur de faire briller ce joyau iconique de la France qui a accueilli 5 934 000 visiteurs en 2016. Une fréquentation en baisse comparée à 2014 lorsqu'elle s'élevait à 7 089 236 visiteurs.

Thierry Marx sera pour sa part en charge du reste de la concession : notamment la brasserie le 58 Tour Eiffel et les différents points de vente à emporter. Ce véritable titi parisien de 58 ans qui a vu le jour à Ménilmontant est passé par le Taillevent époque Claude Deligne près des Champs-Élysées avant d'aller planter ses couteaux à Cordeillan-Bages à Pauillac en Gironde, propriété de la famille Cazes possédant aussi le célèbre cru du Château Lynch-Bages, où il décrocha 2 étoiles. De retour depuis 2011 dans la capitale, l'ancien membre du jury de Top Chef sur M6 est à la tête du Sur Mesure au Mandarin Oriental, son vaisseau amiral estampillé de 2 étoiles. Les gourmets gourmands devront désormais patienter au moins jusqu'à l'été 2019 pour enfin découvrir la cuisine de Frédéric Anton et de Thierry Marx à la tour Eiffel !