De la viande synthétique bientôt dans vos assiettes ?

Si vous partagez les valeurs du mouvement Ter Avenue pour « Bien manger » et « soutenir les meilleurs producteurs »

engagez-vous et participez gratuitement en vous inscrivant sur le site en cliquant ICI.

Manifestez aussi votre soutien sur Facebook. Nous avons besoin de vous pour continuer à « Cultiver la mémoire du goût »

 

Quand la fiction se propose de devenir réalité

Radins.com - Par Marie-Hélène Hérouart le 18/07/2018

Une entreprise néerlandaise souhaite commercialiser de la viande synthétique produit à base de cellules de boeuf. Elle affirme qu'il s'agit d'une alternative éthique à la ferme des 1.000 vaches.

La viande de demain pourrait être synthétique

La marque Mosa Meat souhaite vendre de la viande synthétique à partir de 2021. Elle la fabrique dans ses laboratoires avec des cellules de boeuf extraites des muscles d'animaux vivants. Elles sont ensuites cultivées et reproduites synthétiquement afin de former des morceaux de viande. Un processus semblable à la croissance naturelle des vrais bovins, si ce n'est qu'il se réalise hors de leurs corps.

L'idée de manger de la viande synthétique peut effrayer. Pourtant, selon les créateurs de cette entreprise, leur viande synthétique « ne se distingue pas au microscope de la viande de boeuf, de porc ou de poulet ». L'entreprise avance également que cette viande est saine et sa production bien plus respectueuse de l'environnement qu'un morceau de viande provenant d'une gigantesque ferme alimentaire.

La production de viande synthétique est durable

Avec seulement quelques cellules de boeuf, l'entreprise Mosa Meat parvient à produire une quantité de viande suffisante pour réaliser 80.000 Big Mac. Un rendement impressionnant qui pourrait permettre de réduire de 80% les émissions de gaz à effet de serre dûes à la production de viande. Cela représenterait aussi une économie d'eau de 90% par rapport à la production ordinaire. 

Selon la marque Mosa Meat, la viande synthétique réalisée en laboratoire est une inovation indispensable à la transition écologique. D'après les prévisions de l'Organisation des nations unies (ONU), le besoin en viande du monde devrait en effet augmenter de 70% d'ici 2050. Sachant qu'il est également nécessaire de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d'économiser l'eau, la viande synthétique pourrait donc être la solution.