Ces scandales qui ont touché l'industrie alimentaire ces dernières décennies

Rien de pire que la perte de confiance dans l'alimentation ou la santé !

RTBF INFO - Publié le samedi 20 janvier 2018

Ces derniers mois, la confiance des consommateurs du monde entier envers l'industrie agro-alimentaire a été particulièrement ébranlée, et pour cause : la contamination à la salmonelle du lait infantile Lactalis survient à peine quatre mois après l'éclatement de l'affaire du fipronil retrouvé dans des œufs issus de la production néerlandaise.

Le fipronil, une substance qui a conduit à la destruction de plus de 77 millions d’œufs et à l'euthanasie de près de 2 millions de poules. Les conséquences de ces scandales sont désastreuses non seulement pour les producteurs, mais aussi pour les consommateurs, causant parfois des victimes humaines.

Du cheval dans les lasagnes

L'affaire Spanghero éclate le 16 janvier 2013 en Irlande alors que les autorités sanitaires britanniques détectent la présence de viande chevaline dans des steaks hachés estampillés "pur boeuf".

La société Findus effectue rapidement des tests et découvre la présence de viande équine dans 29 de ses produits dont les lasagnes et la moussaka. Spanghero, le fournisseur de viande du groupe suédois et d'autres marques alimentaires est accusé, celui-ci accuse à son tour ses propres fournisseurs roumains de l'avoir dupé.

L'affaire impacte l'Europe entière et cause un vent d'interrogations quant à l'efficacité de la traçabilité des aliments. C'est finalement le grossiste néerlandais Willy Selten qui fournissait les établissements Spanghero qui est condamné pour falsification de marchandise.

"Les graines germées tueuses"

Une épidémie de gatro-entérites sans précédent touche l'Europe en mai 2011. La bactérie Escherichia Coli provoque infections intestinales et diarrhées sanglantes. 47 personnes décèdent, pour la plupart allemandes, et 4.000 malades sont comptabilisés à travers l'Europe.

Un lot de concombres biologiques provenant d'Espagne est d'abord accusée à tort, baptisant injustement l'épidémie "crise du concombre". Des tomates sont ensuite pointées du doigt, ensuite des salades sont examinées mais les analyses les mettent tous hors de cause.

L'identité du responsable est découverte en juin 2011 : il s'agit d'une ferme biologique allemande productrice de graines germées.

La grippe aviaire

C'est une contamination sans précédent qui secoue le monde entier, la grippe aviaire H5N1 émerge en janvier 2004 dans les industries avicoles vietnamiennes et thaïlandaises avant de se propager dans dix autres pays d'Asie du sud-est.

La grippe, contractée par des dizaines de millions de poules, canards et oies, est transmissible à l'homme. Le risque reste faible mais l'OMS craint une mutation de la maladie pouvant causer une pandémie. Les scénarios envisagés estiment que les pertes humaines atteindront entre 7 à 8 millions et 100 millions de victimes parmi plusieurs milliards de malades.

Une importante distribution de vaccins se prépare à travers le monde entier pour faire face à l'éventuelle pandémie qui ne s'exprime finalement pas. Au total, le nombre de victimes humaines s'élève à plus de 400 fin 2014 et plus de 120 millions de volailles sont mortes, des suites de la maladie ou euthanasiées.

La crise de la dioxine

La mort des nombreux poulets et la perte d’œufs d'élevage qui n'éclosent pas inquiète les producteurs belges au début de l'année 1999, il faut attendre le résultat d'analyses au mois d'avril pour en découvrir l'origine : des dioxines sont présentes avec un taux jusqu'à 100 fois supérieur aux normes définies par l'OMS.

Les dioxines sont des substances cancérigènes provenant de procédés industriels. Un nutritif contenant de l’huile alimentaire mêlée à de l’huile de vidange est présent dans l'alimentation des volailles.

Les supermarchés sont contraints de vider leurs rayons et d'autres élevages sont rapidement concernés par la contamination : en France, en Allemagne et aux Pays-bas.

La maladie de la vache folle

Un premier cas d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) est détecté au Royaume-Uni en 1986, aussi appelée "maladie de la vache folle", l'infection léthale cause des symptômes similaires à la tremblante des bovins à savoir des mouvements anormaux et une perte progressive de la vue.

La cause de la maladie n'est autre que la consommation de viande bovine contaminée par l'ESB, 200.000 bovins sont touchés par l'infection due aux farines animales qu'ils ingèrent, à base de carcasses d'animaux eux-mêmes infectés.

Une panique générale s'empare de l'Europe et une variante de la maladie apparaît en 1996, la maladie de Creutzfeldt-Jakob dont l'incubation se compte en années parfois en décennies. Cette dernière cause 223 décès dans le monde, majoritairement au Royaume-Uni (177) et en France (27).